top of page

Entreprises familiales : la réussite en bourse décryptée

Dans un monde où la concurrence est féroce et où la plupart des entreprises luttent pour rester à flot, il est intéressant de se demander pourquoi certaines entreprises réussissent mieux que d'autres.

Les investisseurs naviguent encore et toujours dans un territoire hostile en quête de la perle rare qui permettra à leur portefeuille de résister à tous les dangers boursiers.



Jusqu'au jour où... de puissantes familles ont émergé dans le monde de la bourse, fracassant ainsi toute concurrence. Les données sont sans équivoque, les entreprises familiales ont tendance à surperformer leurs homologues non familiales. En effet, au cours de la dernière décennie, le rendement annuel généré par les entreprises familiales était en moyenne de 5% supérieur aux sociétés non familiales.


💬 Dans cet article, nous allons explorer les raisons pour lesquelles les entreprises familiales ont tendance à avoir une performance supérieure et comment elles parviennent à maintenir leur avantage sur le marché. Spoiler : Elles ont une place d'or pour les investisseurs long terme.

Quelle différence entre une entreprise familiale et non familiale en bourse ?

Les entreprises familiales sont partout autour de nous : la pizzeria du coin de la rue, le concessionnaire automobile, le petit journal local ou votre fournisseur de domaines Internet. Elles sont toutes très probablement dirigées et détenues par le fondateur ou un petit groupe de personnes - souvent une famille. Ces propriétaires ont une véritable passion pour leur entreprise et n'ont pas peur de travailler en dehors des heures normales de bureau - ils ne travaillent pas pour le chèque de paie. Une entreprise familiale est une entreprise qui est gérée et contrôlée par une famille. Cela peut inclure les fondateurs de l'entreprise et leurs descendants, qui peuvent être impliqués dans la direction, la gestion, et les décisions stratégiques. Dans une entreprise familiale, la famille peut avoir une influence significative sur la culture de la société et sur son horizon de vie à long terme. La famille reste très largement majoritaire de ses parts lorsque l'entreprise est cotée en bourse. En effet, UBS définit l'actionnariat familial comme une entreprise dans laquelle une famille détient au moins 50 % des droits de vote ou plus de 20 % des droits de vote et exerce une influence sur la direction générale ou le conseil d'administration.

À l'inverse, une entreprise non familiale est une entreprise qui n'est pas contrôlée par une famille. Elle peut être gérée par un conseil d'administration ou par un grand nombre actionnaires, qui peuvent être des personnes (investisseurs) ou des institutions financières. Dans une entreprise non familiale, la direction et la gestion peuvent être séparées de la propriété de l'entreprise, ce qui signifie que les personnes qui prennent les décisions stratégiques ne sont pas nécessairement impliquées dans la propriété de l'entreprise. En bourse, ce sont certains riches investisseurs qui peuvent être majoritaires des parts de l'entreprise.

Problématique

Comment les entreprises familiales parviennent-elles à surperformer les entreprises non familiales sur le long terme. Quelles sont les stratégies qu'elles mettent en place pour maintenir leur avantage sur le marché ?

Examinons les différents facteurs qui peuvent contribuer à la performance supérieure des entreprises familiales, tels que la vision à long terme, la gestion de la succession, l'engagement et la loyauté des employés, et la capacité à prendre des décisions rapides et efficaces. En identifiant ces facteurs clés, il sera possible de mieux comprendre comment les entreprises familiales réussissent à maintenir leur avantage sur le marché.

Que disent les études ?

Selon l'étude de UBS, les entreprises familiales de taille moyenne ont augmenté de 345 % au niveau mondial au cours des dix dernières années. Cette progression est bien supérieure à celle de l'indice mondial des sociétés à moyenne capitalisation, qui n'a augmenté que de 72 % au cours de cette période, comme le montre le graphique ci-dessous :



Une autre étude de l'auteur John L. Campbell dans la revue Financial Management a comparé la performance des entreprises familiales aux entreprises non familiales sur une période de 50 ans (1957-2007). Les résultats de l'étude montrent que les entreprises familiales ont enregistré une performance supérieure en termes de rendement des actifs, de rentabilité des fonds propres et de croissance des ventes par rapport aux entreprises non familiales.

Quelles sont les raisons de ces performances ? Les 6 clés qui font triompher les entreprises familiales

Au cours de mon enquête et de mes recherches, j'ai identifié 7 aspects clés comme étant probablement à l'origine de leur performance supérieure par rapport aux entreprises non familiales :


1 / Fidélité du leadership envers l'entreprise

Dans les entreprises familiales, les dirigeants sont souvent profondément impliqués et loyaux envers l'entreprise, ce qui peut les inciter à faire les meilleurs choix pour l'avenir de l'entreprise. Les entreprises familiales peuvent avoir une culture de travail unique et une loyauté envers les employés, ce qui peut améliorer la motivation et la productivité. Les entreprises familiales ont régulièrement des notes ESG supérieures à la moyenne. La gouvernance est l'un de ces critères. L'indice de richesse ISE d'Horizon Kinetics est une validation formelle de ce concept.


Au cours de la période 1990-2012, comme le montre le graphique ci-dessus, l'indice a démontré que les entreprises qui restent gérées par leurs fondateurs ou par les individus les plus riches des États-Unis, produisent des rendements supérieurs à la moyenne.



2 / Des entreprises de haute qualité

En ce qui concerne la qualité, les recherches du Credit Suisse indiquent que les entreprises familiales obtiennent des résultats non seulement supérieurs à ceux des entreprises non familiales par pays, mais aussi supérieurs à la moyenne mondiale. La moyenne étant de 50 et le maximum 100 :



3/ Skin In The Game. La Stabilité et planification à long terme

Une stratégie stable et durable dans le temps. L’accent mis sur la croissance à long terme et la qualité, plutôt que sur les bénéfices à court terme. Cela peut leur permettre de prendre des décisions stratégiques qui sont bénéfiques sur le long terme, plutôt que de se concentrer sur les résultats à court terme. Les familles sont conservatrices, elles visent la survie, donc un faible effet de levier. Les entreprises familiales s'endettent moins que leurs homologues du secteur privé. Cela peut entraîner une sous-performance en cas de forte expansion économique, mais une bien meilleure performance en période de récession.

Elles n'essaient pas d'être intelligentes en optimisant la structure du capital, mais se concentrent plutôt sur la survie :

"Never cross a river if it is on average four feet deep." (Skin In The Game, par Nassim Nicholas Taleb).

Pour paraphraser l'auteur de Anti-Fragile (Nassim Taleb), si vous ne savez pas nager, évitez de traverser une rivière de 30 cm de profondeur en moyenne. Et ne jouez pas à la roulette russe, même si, en moyenne, vous avez 83,3% de chances de gagner. Taleb écrit que l'analyse coût-bénéfice est défectueuse car la faillite est toujours possible. Si la faillite d'une entreprise est présente, il importe peu que le rapport coût-bénéfice soit positif. S'il y a 1% de chance qu'un avion s'écrase, nous finirons par ne plus avoir de pilotes. Les patrons de grandes familles le comprennent très bien et veulent prendre des précautions. Pourquoi ? Parce qu'ils veulent survivre sur plusieurs décennies.



4/ Prise de risque et prudence dans la stratégie de financement

Les entreprises familiales ont tendance à être plus prudentes dans leur stratégie de financement et à préférer utiliser des fonds générés en interne à la place de contracter des prêts ou d'émettre de nouveaux capitaux propres. D'une part, les entreprises familiales présentent une plus grande aversion au risque en ayant moins de dettes. Je suppose que vous avez lu l'histoire de l'expérience Marshmallow ? Un psychologue américain a testé la capacité d'enfants de quatre ans à retarder la gratification. Tout comme les enfants sont incapables de retarder la gratification, le problème fait que les managers qui n'ont rien à voir avec le jeu, sont enclins à la gratification instantanée. Le marché boursier est rempli de PDG en guimauve. Pire encore, il y a beaucoup d'actionnaires qui veulent ces PDG en guimauve, peut-être à la recherche de "catalyseurs ou de déclencheurs". Je préfère investir dans des entreprises dont le PDG a l'habileté d'attendre la deuxième guimauve, autrement dit, d'attendre qu'un projet à long terme atteigne son plein potentiel. J'ai tendance à penser que cela a le plus de chances de se produire lorsqu'il y a un membre fondateur de l'entreprise familiale.



5/ Rentabilité plus élevée

Il existe un grand corpus de littérature sur la propriété familiale et les performances. La plupart des études montrent un lien positif entre un propriétaire familial et un niveau de rentabilité plus élevé. De plus, d'après cette étude, les entreprises familiales ont tendance à générer plus de marges financières sur leurs produits que les entreprises non familiales.



6 / La future génération compte

La rentabilité plus élevée tend à être associée à la première génération et il existe des preuves d'un bonus fondateur. La génération d'un futur successeur est essentielle pour faire prospérer l'entreprise, surtout lorsque les successeurs ont des responsabilités de gestion et lorsqu'il y a plusieurs membres de la famille impliqués. Cependant, certaines entreprises cotées peuvent avoir dépassé cette phase. Sur le graphique ci-dessous, les données recueillies depuis 2006 confirment également que les entreprises familiales de la troisième à la cinquième génération ont pour la plupart été dépassées en termes de performance par des entreprises plus jeunes de la première ou de la deuxième génération. Toutefois, les deux groupes continuent de surpasser leurs homologues non familiaux.


Figure 4. Profil de rendement des entreprises familiales par âge.


Les 3 super-familiales dans un PEA : les reines du CAC40

Il y a un secret qui se cache derrière les plus grandes entreprises françaises : l'actionnariat familial. L'Oréal, LVMH, Pernod Ricard, Dassault Systèmes, Kering... toutes ces entreprises phares sont contrôlées de manière significative par des familles qui ont su les mener vers le succès.

✅ Pernod Ricard : La société est la n° 2 mondial de la production et de la commercialisation de vins et de spiritueux Premium et de Prestige. Pernod Ricard La société a été fondée en 1805 et son siège est à Paris, en France. La famille Ricard détient 13,9% des actions de la famille. Elle est toujours majoritaire.

Hermès Paris : Hermès International est spécialisé dans la conception, la fabrication et la commercialisation de produits de luxe. La famille Hermès détient 66,6% des actions. Elle est toujours actionnaire majoritaire et règne toujours sur son business.

✅ LVMH : LVMH Moët Hennessy Louis Vuitton SE est le leader mondial des produits de luxe. Connu sous la grande de marque de luxe Louis Vuitton, LVMH est une société européenne qui a été constituée en 1923. Son siège est à Paris. C'est la famille Arnault qui détient en grande majorité les droits de LVMH. Sous Christian Dior SE, la famille Arnault détient 97,5% des actions !



 

Tu veux apprendre à investir dans ces entreprises ?


Rejoins la formation Dividende Evolution pour apprendre à générer des revenus complémentaires. Les plus grandes familles comme LVMH te payeront sur ton compte.


Incroyable ? Non, une simple stratégie. 📈🏆



 

Quels sont les points faibles des entreprises familiales ?

Les principales préoccupations des entreprises familiales sont la concurrence croissante, la nécessité d'innover et la perturbation technologique. Les membres de la famille sont également étroitement impliqués dans la prise de décision de l'entreprise, ce qui peut être considéré comme une valeur ajoutée.

  • ❌ Résistance au changement : Les entreprises familiales peuvent être résistantes au changement. Certaines peuvent avoir une vision trop conservatrice comparé à leur semblable.

  • ❌ Gestion de la succession : La gestion de la succession peut être un défi pour les entreprises familiales, en particulier si la famille n'a pas de plan en place pour la transition de la direction ou si elle ne parvient pas à s'entendre sur la personne qui devrait prendre la relève.

  • ❌ Les conflits internes : Les conflits familiaux peuvent nuire à la prise de décisions efficaces et à la gestion de l'entreprise. Des liens internes à l'entreprise peuvent alors se déchirer.


Conclusion


Les entreprises familiales ont toujours suscité la curiosité des investisseurs et des chercheurs. Pourquoi ces entreprises semblent-elles si performantes en bourse ? C'est la question à laquelle j'ai tenté de répondre dans cet article. Nous avons découvert que les entreprises familiales ont tendance à adopter une vision à long terme, à bénéficier d'une meilleure communication interne et à prendre des décisions stratégiques plus stables. Ce qui, ensemble, leur permet de performer mieux que les entreprises non familiales. Cependant, il ne faut pas croire qu'il n'y a pas d'exception à cette règle. Certaines entreprises familiales peuvent mal gérer les affaires et connaître des difficultés. C'est pourquoi il est important de continuer de suivre l'évolution de ces entreprises et se former à l'analyse fondamentale, afin de comprendre les facteurs qui peuvent contribuer à leur réussite, ou à leur échec.


Finalement, l'histoire des entreprises familiales est passionnante et il y a encore tellement à découvrir. J'espère que cet article vous a donné une idée de ce qui les distingue des autres et vous a donné envie d'en apprendre davantage.




532 vues0 commentaire

Comments


bottom of page