top of page

Vaincre la récession. Comment protéger son portefeuille en bourse.

Entre janvier 2008 et janvier 2009, 📉 l'indice américain du S&P500 a diminué de plus de 40%, l'une de ses pires baisses annuelles jamais enregistrées dans l'histoire boursière. Ces tristes années autour de cet terrible événement sont devenues La Grande Récession.


Recession - Bourse - Portefeuille - Investir

« Cette crise est marquée par une forte hausse des prix du pétrole et des produits agricoles. La montée exorbitante des prix des actifs et celle associée de la demande sont considérées comme la conséquence d'une période de crédit facile » Wearden Graeme (2008)

Étrange, c'est la période que nous vivons actuellement en 2022. Sommes-nous entrain de répéter les mêmes erreurs ? Une deuxième grande récession est-elle possible ? Comment protéger notre portefeuille en bourse contre ce terrible évènement ?


Lorsque les consommateurs réduisent leurs dépenses, les entreprises gagnent moins et peuvent devoir réduire leurs propres dépenses. Cela peut inclure la réduction, voir la suppression de leurs investissements, le ralentissement de nouvelles embauches ou même par le biais de licenciements. L'aube d'une récession arrive, et ce n'est vraiment pas très plaisant pour les entreprises, ni même pour les investisseurs. Oui, l’environnement est soumis à de fortes secousses, mais ils coïncident également avec de belles et de meilleures opportunités... sûrement celles d’une décennie !


Lors de la Grande Récession de 2008, des titres ont été résistants face à l'envahisseur récessionniste ! Lors de cette dernière grande récession, certaines actions ont fait bien mieux que le marché boursier dans son ensemble. Au cours de cette même période, des actions comme Walmart Inc. (WMT) n'a baissé que de 3,7%, tandis que les actions de McDonald's Corporation (MCD) pratiquement atteint le seuil de rentabilité.


💪 Oui, il existe des actions capables de tenir tête face aux récessions économiques. Cependant, deux clans persistent toujours et encore dans l'univers boursier :

  • Les fragiles : Dans une période de récession, il y a des actifs à éviter pour l’investisseur qui souhaite prospérer sur le long terme et préserver son capital. Nous verrons que certaines actions comme celles qui utilisent de fortes dettes (effet de levier), les actions cycliques et les spéculatives ne sont pas recommandés pour les investisseurs durant les périodes de récession économique.

  • Les investisseurs : Inversement, les investisseurs qui veulent survivre et prospérer pendant une récession, investiront dans des entreprises de haute qualité qui ont des bilans solides, une faible dette et un bon flux de trésorerie. Nous verrons alors, dans une seconde partie, les 3 principes d’actions résistantes aux récessions.


👨‍🏫 La récession n'est pas une fatalité : les astuces pour préserver la valeur de son portefeuille en bourse. L’idée à travers cet article est de vous éclairer sur comment construire un portefeuille en bourse face aux récessions économiques.



Les 3 actions à fuir pendant les périodes de récession


Durant une période de récession, les investisseurs doivent s'éloigner des actifs à fort effet de levier, cycliques et spéculatifs afin de minimiser les risques de leur investissement.


1) ❌ Éviter les entreprises qui utilisent l’effet de levier et qui ne peuvent honorer leur paiement.


Durant une récession, il serait plus sage pour les investisseurs d'éviter d'investir dans des entreprises qui utilisent beaucoup d'effet de levier. Autrement dit, qui possèdent d'énormes dettes au sein de leurs bilans comptables. Ces entreprises souffrent souvent d'un terrible fardeau sur le paiement de leurs intérêts, qui est supérieur à la moyenne. In fine, qui peut conduire l'entreprise à un ratio Dette/Equity (DE) non durable sur le long terme.


Recession - Bourse - Portefeuille - Investir

Pour les investisseurs, il faut ainsi miser sur des entreprises qui possèdent de faibles dettes, et qui sont, dans la mesure du possible, capable de les rembourser rapidement. L'indicateur « Ratio de couverture des intérêts » ou « Interest Coverage » mesure de la capacité d'une entreprise à honorer les remboursements de sa dette. Ce ratio financier détermine la facilité avec laquelle une entreprise peut payer des intérêts sur sa dette impayée. Des entreprises qui ont du mal à effectuer le paiement de leur dette, sont également confrontées à une baisse des revenus provoquée par la récession. La probabilité de faillite (ou à tout le moins une chute abrupte de la valeur des actionnaires) est plus élevée pour ces entreprises que pour celles dont la dette est plus faible.


🔎 Comment interpréter ce ratio ? Un ratio de couverture d'intérêt de 1,5x est généralement considéré comme un ratio minimum acceptable pour une entreprise. C'est-à-dire que la société peut payer ses intérêts 1,5 fois avec ses bénéfices. En dessous, les banques ou d'autres prêteurs refuseront probablement de prêter plus d'argent à l'entreprise, car le risque de défaut de l'entreprise peut être perçu comme trop élevé.

  • Plus le ratio de couverture d'intérêt est élevé, plus l'entreprise est en mesure de couvrir ses frais d'intérêts avec ses profits. Un ratio de couverture d'intérêt élevé est considéré comme un signe de solidité financière et de bonne gestion de la dette.

  • 🔴 Un ratio de couverture d'intérêt faible, en revanche, peut être un signe de difficultés financières et de risque de défaut de paiement des intérêts.

Simple illustration, la société Johnson&Johnson (JNJ) peut payer jusqu'à 157 fois ses intérêts avec ses bénéfices ! Ce qui fait de cette entreprise, une société saine capable de couvrir très largement ses intérêts sur sa dette impayée.

Recession - Bourse - Portefeuille - Investir

Source : SeekingAlpha


Il est important de noter que le ratio de couverture d'intérêt ne doit pas être utilisé comme indicateur unique de la santé financière d'une entreprise. Il est recommandé de l'utiliser conjointement avec d'autres indicateurs financiers pour avoir une vision complète de la situation financière de l'entreprise.



2) ❌ Éviter les actions cycliques


Les valeurs cycliques sont une catégorie de titres fortement corrélée au contexte économique et peuvent être fortement soumises à la fluctuation du marché. Les valeurs cycliques offrent aux investisseurs la possibilité de diversifier leurs portefeuilles en investissant dans des catégories de titres dont la performance est dépendante de l'évolution de l'économie. Ce sont des valeurs qui permettent de « tirer son épingle du jeu » grâce à des périodes économiques favorables à un secteur en particulier. En ce sens, les actions cycliques restent assez vulnérables aux récessions et aux ralentissements économiques.

Recession - Bourse - Portefeuille - Investir - Cycliques

Qu’est-ce qu’une valeur cyclique ?


Une valeur cyclique est une entreprise dont l'activité sous-jacente est puissamment liée aux cycles économiques, à savoir les périodes de croissances et de récession. Autrement dit, les entreprises cycliques sont celles dont les consommateurs peuvent décider d’arrêter de consommer les produits en période de crise. Or, nous recherchons pas ce type d'entreprise en période de récession.


À titre d’exemple, les valeurs pétrolières sont des valeurs cycliques, car elles dépendent fortement du prix du baril de pétrole. De même que les matières premières ou agricoles. Ces valeurs dépendent fortement de facteurs géopolitiques. Le contexte de guerre entre la Russie et l’Ukraine le démontre bien. De manière générale, les gérants de portefeuilles recherchent ce type de valeur pour les portefeuilles offensifs.


Conclusion : En période de récession, le cours de bourse des valeurs cycliques baisse, les opérateurs ont tendance à vendre leurs titres. Le prix des actions cycliques chute et sous-performent le marché boursier, car les traders qui s’investissent sur ce type de titre pour le profit liquident leurs positions pour empocher les plus-values générées.



3) ❌ Quand la bulle éclate, fuir les actions spéculatives


Les valeurs spéculatives ou de croissances sont souvent hautement valorisées par les actionnaires. L’optimisme l’emporte sur ce genre d’entreprise qui peut proposer une plus forte rentabilité des investissements, dû à une potentielle future croissance de leur chiffre d’affaires. Néanmoins, ce brin d’optimisme est mis à l'épreuve pendant les périodes de récessions, car ce type d’actif est très sensible à sa croissance économique interne.


Lorsque les taux d’intérêts augmentent, ces jeunes entreprises sont les premières à être impactées. En effet, dépendant des emprunts pour croître, ces sociétés devront rembourser plus cher leurs intérêts et voir ainsi leur croissance freinée. De plus, ce type d’action peut posséder de charges d’endettement élevées. En ce sens, ces actifs sont les premiers à souffrir lors des récessions, comme le démontre très bien cette image ci-dessous. Aujourd'hui (en 2022), ces valeurs de croissance (autrefois très appréciées) par le grand public, ont vu leur cours s'écrouler et perdre plus de 80% de leur valeur.


Recession - Bourse - Portefeuille - Investir

De plus, pendant ces crises, les investisseurs préfèrent retirer leur argent du marché et se précipitent vers des investissements plus surs, plus « défensifs » qui limitent leur exposition durant les turbulences du marché.


🤔 Mais quelles sont ces actions qui nous permettent de résister face aux récessions ? Voici 5 principes qui te permettront de devenir compétent dans la sélection de tes actions anti-récessions.



✅ Les 5 grands principes d’actions résistantes aux grandes récessions


Alors que la plupart des entreprises sont touchées par les récessions, certaines peuvent résister mieux que d'autres. Les entreprises susceptibles de mieux se débrouiller pendant les récessions sont celles qui fournissent un produit ou un service essentiel aux consommateurs tels que le gaz, l'électricité, les soins de santé ou l'alimentation. En effet, les entreprises qui produisent des produits essentiels pour la consommation tels que le dentifrice et le papier toilette auront tendance à mieux résister en période de récession.


1) ✅ Des actions aux bilans sains, des résultats solides et des bénéfices en croissance, depuis plusieurs années


Malgré les vents contraints du cycle économique, repérer des entreprises rassurantes sur leurs résultats financiers et en croissance durant plusieurs années consécutives, montre un certain degré de maturité. L’objectif est de trouver des entreprises avec des bilans solides. En étudiant les rapports financiers d'une entreprise, vous pouvez déterminer si elle a une faible dette, des flux de trésorerie sains et si elle génère un profit. Ces entreprises sont moins vulnérables au resserrement des conditions de crédit (augmentation des taux d’intérêts) et ont plus de facilité à gérer la dette qu'elles ont.


2) ✅ Choisir des actions non cycliques


En bourse, on distingue généralement deux types d’actions. Les actions cycliques et les actions non cycliques.

  • Les actions non cycliques sont des entreprises dont l’activité est essentielle : l’alimentation, les produits d’hygiène ou encore les traitements médicaux. Autant de produits qui seront consommés même en cas de ralentissement de l’économie.

  • Les actions cycliques sont des entreprises dont l’activité dépend de la santé économique globale.

Aussi surprenant que cela puisse paraître, certaines entreprises et industries se comportent assez bien pendant les récessions. Les investisseurs à la recherche d'une stratégie d'investissement défensive durant les ralentissements du marché, ajoutent souvent des actions appelées non cycliques. Le cours de l'action des actions non cycliques évolue généralement dans la direction opposée du marché. Durant une récession, la valeur de ces actions peut augmenter.


Les actions non cycliques ont tendance à être plus résilientes durant les récessions parce que la demande pour leurs services / produits n’est pas en déclin et n'impacte ainsi pas leur chiffre d'affaires. Leur business model repose sur le besoin primaire du client : l’alimentation, les produits de consommation de base, cosmétiques…


Voici quelques exemples d'actions non-cyclique :

  • Coca-Cola

  • Nestlé

  • Proctor&Gamble

Dans un contexte particulier, les consommateurs peuvent facilement réduire les dépenses dans de nombreux domaines, mais il y a certaines choses que les consommateurs ne peuvent pas facilement éliminer de leurs budgets.


3) ✅ Choisir des actions à dividendes croissants, les « Dividendes Kings »


L’indicateur des dividendes croissants relève d'une bonne santé financière d'une entreprise. Lorsqu'une entreprise verse un dividende sans interruption depuis plus de 50 ans, ceci nous montre qu'elle a été capable de traverser des crises financières majeures (bulle internet, crise des subprimes…). Le graphique ci-dessous nous montre que les actions à dividendes du S&P500 Aristocrats sont moins volatiles que le S&P500, donc plus résilientes face aux différentes fluctuations du marché.


Recession - Bourse - Portefeuille - Investir

En outre, prenons le cas de Coca-Cola ou de Stanley Black & Decker qui versent et augmentent leur dividende depuis plus de 55 ans, sans aucune interruption. Ces entreprises prouvent une véritable maturité et un contrôle sur leur coût et leur bénéfice. Une entreprise ne sachant pas véritablement comment user de son argent et contrôler leurs dettes, n’auraient pas pu maintenir une telle augmentation durant de si nombreuses années.


Sur ce graphique, de 1972 à 2013, les dividendes croissants (Dividend Growers) ont surperformé les actions qui ne versent pas de dividendes.


Recession - Bourse - Portefeuille - Investir

Ajouter dans son portefeuille des entreprises qu’on appelle « Dividende King » qui verse et augmente leur dividende depuis plus de 50 ans, ne semble pas être une mauvaise idée afin de résister à une récession.


Tu veux te former dans les actions à dividendes ? J'ai un petit truc pour toi. Dès aujourd'hui, obtiens des revenus complémentaires grâce à la bourse, en moins de 5 minutes par mois, grâce à la formation Dividende Evolution.

Formation - Dividende - Seqooia - Bourse



4) ✅ Investir dans les secteurs défensifs


Il existe de nombreux secteurs en bourse sur lesquels il est possible d’investir. Néanmoins, tous ces secteurs ne se comportent pas de la même façon selon l’avancement du cycle économique. Les actions défensives sont généralement incarnées par une croissance lente, mais très peu dépendante de l’état d’avancement du cycle économique. En effet, ce sont des actions non cycliques, où le client a constamment besoin du service/produit de l'entreprise. Il y a deux secteurs qui s'incarnent historiquement comme valeurs défensives : la santé et la consommation courantes.

Secteur défensif - Bourse - Investissement

Les biens de consommation courante sont d’une manière générale tout ce que nous consommons dans la vie de tous les jours.

On peut citer quelques exemples d'entreprise :

  • Les produits d’hygiène corporelle (shampoing, produits cosmétiques) : Colgate, L'Oréal

  • Les boissons (alcoolisées ou non) : Pernod Ricard ou Coca-Cola

  • Les produits d’entretiens ménagers : Procter & Gamble

  • L’alimentation : Danone ou Nestlé

  • Le tabac : Altria


Le secteur de la santé profite constamment des avancées de la technologie et du vieillissement de la population pour croître. C'est un secteur résilient face aux différentes crises puisque n'importe quelle personne aura toujours besoin de se soigner, de prendre des médicaments pour guérir d'une maladie...


De façon générale, le cours de l'action de ces entreprises (tout comme les bénéfices nets et le chiffre d'affaires) est en constante augmentation mais la hausse est plutôt très progressive et lente. Dans un cycle fortement haussier, elles monteront généralement moins rapidement que les indices boursiers de référence comme le CAC40 ou le S&P500. Néanmoins, en fin de cycle ou en pleine récession, la chute de ces actions est beaucoup plus résiliente comparé à d'autres valeurs. In fine, ce sont des entreprises très recherchées en période d’incertitude économique et qui permettent d'amortir la chute dans ton portefeuille.


5) ✅ Attendre le bon moment

« Plus d’argent a été perdu en bourse en essayant d'anticiper et éviter les corrections, que durant les corrections elles-mêmes. » (Peter Lynch)

Attendre le krach boursier pour investir ne te fera pas gagner plus d'argent. Combien de fois j'ai entendu : « Sonny, je ne vais pas investir maintenant, le marché peut encore descendre, c'est encore trop élevé. »


Dans le cas où tu voudrais attendre le meilleur moment pour investir, sache que des études ont montré que rester investi durant plusieurs années, même en ayant investi au pire moment, a fait gagner bien plus d'argent aux investisseurs. Sur ce graphique, de 1926 à 2014, le retour sur investissement a été plus important pour les investisseurs qui ont maintenu leur position sur le long terme (courbe orange), que ceux qui ont attendu un potentiel krach (courbe bleu).

Recession - Bourse - Portefeuille - Investir

Cependant, il existe des stratégies d'entrées pour investir sereinement et intelligemment en bourse. La méthode DCA (Dollar Cost Average) en est un parfait exemple. Cette stratégie consiste à investir la même somme à intervalle régulier, sans se soucier des différentes fluctuations du marché.


Tu peux commencer à créer des plans d'investissement programmés à 0€ de commissions grâce à Scalable Capital. Le broker le plus simple d'utilisation et sécurisé. En plus de ça, tu bénéficies d'une action offerte en cliquant sur mon lien !


Scalable Capital - Bourse - Portefeuille - Investir


Merci d'avoir lu jusqu'au bout ! 👍 Pense à partager cet article pour permettre à tes amis de survivre en cas de crises majeures !

339 vues0 commentaire

Kommentarer


bottom of page