top of page

Le rachat d'actions en bourse : la potion miracle des marchés financiers

💬 Saviez-vous que les entreprises du S&P 500 ont dépensé plus de 800 milliards de dollars en rachats d'actions en 2018 ? (Source : S&P Global). En 2022, selon la lettre financière spécialisée Vernimmen.net, les entreprises du CAC 40 ont rendu à leurs actionnaires 80,1 milliards d'euros, dont 23,7 milliards d'euros sous forme de rachats d'actions.


Au fil de cet article, nous dévoilerons les rouages cachés derrière cette pratique, en vous racontant les histoires édifiantes de ceux qui l'ont maîtrisée et les échecs retentissants de ceux qui s'y sont brûlés les ailes. Nous explorerons les mécanismes qui font du rachat d'actions un outil redoutable pour les entreprises en quête de pouvoir et les investisseurs à l'affût des moindres opportunités.


Alors, chers auditeurs, si vous êtes prêts à déchiffrer les secrets du rachat d'actions et si vous êtes curieux de savoir comment les investisseurs avisés parviennent à tirer leur épingle du jeu dans cet univers impitoyable, suivez-moi dans cette aventure palpitante et laissez-vous envoûter par les mystères du rachat d'actions en bourse.



Le rachat d'actions est un sujet important pour les entreprises cotées en bourse. Il s'agit d'une opération complexe qui peut avoir des impacts significatifs sur l'entreprise et ses actionnaires. Pourtant, il est important de comprendre cette opération financière, car elle peut avoir des impacts significatifs sur les entreprises et les investisseurs. Dans cet article, nous allons explorer les différentes raisons pour lesquelles les entreprises peuvent décider de racheter leurs propres actions et les avantages et les risques de cette stratégie pour les actionnaires.



Le rachat d’actions, ça consiste à quoi en bourse ?


Le rachat d'actions en bourse par les entreprises est une stratégie qui peut avoir plusieurs motivations et qui peut avoir des conséquences sur le cours de bourse de l'entreprise, ainsi que sur la confiance des investisseurs et des actionnaires.


Le rachat d'actions en bourse est une opération financière dans laquelle une entreprise rachète ses propres actions sur le marché boursier. Cela signifie que l'entreprise utilise son propre capital pour racheter des actions qui étaient précédemment détenues par des investisseurs.



Pourquoi les entreprises rachètent leurs actions en bourse ? Quels objectifs pour l'entreprise ?


Il y a différentes motivations pour lesquelles une entreprise agit de la sorte. Les sociétés qui décident de racheter leurs propres actions ont plusieurs objectifs :


  • Réduire le nombre d'actions en circulation sur les marchés financiers : Lorsqu’une entreprise s’introduit en bourse, elle décide du nombre d’actions qui sera émis sur les marchés. Elle se dilue pour donner davantage de pouvoirs aux actionnaires. Pour réduire le nombre d’actions circulant en bourse, l’entreprise peut donc décider au conseil d’administration de racheter ses actions.

  • Augmenter la valeur et le prix des actions : En effet, si le nombre d'actions en circulation est réduit, la demande pour chacune de ces actions peut augmenter, ce qui peut entraîner une hausse de leur prix.

  • Utiliser ses excédents de trésorerie de manière rentable : Si l'entreprise a des fonds disponibles et qu'elle ne trouve pas d'investissements à haut rendement pour ces fonds, elle peut décider de les utiliser pour racheter ses propres actions.

  • Augmente le dividende : En réduisant le nombre d’actions en circulation, l’entreprise distribuera une plus faible somme en dividende vu qu’il y aura moins d’actions sur le marché. La dilution du nombre d’actions en circulation permet donc d’économiser sur le dividende. En outre, elle peut augmenter à l’avenir son dividende pour les actionnaires les plus fidèles sur le long terme. C’est gagnant-gagnant.

  • Confiance : Signe de confiance de la part de l'entreprise envers elle-même et envers ses perspectives à long terme. Cela peut renforcer la confiance des investisseurs et des actionnaires et contribuer à stabiliser le cours de l'action.



Données historiques et rapport : les entreprises qui rachètent leur action massacrent le S&P 500


Les données de Bloomberg ne démentent pas : les compagnies qui rachètent leurs actions de manière régulière dans le temps, ont tendance à surperformer l’indice global du S&P500.


Source : VisualCapitalist


Le stratège économique en chef de Miller Tabak, Andrew Wilkinson, explique pourquoi les investisseurs aiment les rachats d'actions : détenir ces sociétés dans un portefeuille d’actions en bourse, est bien plus rentable que de détenir l'indice plus large lui-même.


Pour illustrer cela, regarde le graphique ci-dessous. Tu remarqueras que l'indice de rachat S&P 500 a augmenté de 250 % depuis le 31 décembre 1999, tandis que le S&P 500 n'a augmenté que de 20 %. Eh oui, tu as bien lu ! C'est comme si l'indice de rachat S&P 500 avait pris des stéroïdes !


Source : The Oxford Insight


En outre, depuis 1985, les compagnies qui rachètent leurs actions sur les marchés financiers sont l'un des principaux moteurs de la flambée du S&P500, faisant des heureux parmi les investisseurs. (Source: CNBC)

Source : VisualCapitalist


In fine, tu peux donc conclure que les rachats d'actions sont comme des graines magiques pour les investisseurs, qui leur permettent de récolter des bénéfices plus importants que ceux qui se contentent de suivre l'indice plus large.



Mais comment un tel écart de performance peut-il exister ?


Je vais tenter d’imager simplement ce processus. Imagine que tu es une star de cinéma et que tes fans adorent ton film. Tellement, qu'ils veulent tous une affiche de toi chez eux. Mais il n'y a qu'un nombre limité d'affiches en circulation. Alors, certains fans commencent à offrir beaucoup d'argent pour en obtenir une. Et voilà, le prix de l'affiche augmente !


Eh bien, c'est un peu comme ça que fonctionne le rachat d'actions en bourse. Les actions sont comme des tableaux de Van Gogh : tout le monde veut en avoir, mais il y en a un nombre limité. Lorsqu'une entreprise rachète ses propres actions sur le marché, elle retire des actions de la circulation, réduisant ainsi l'offre disponible.


Ma phrase que je répète régulièrement que tu dois retenir : « Vos actions d’hier auront alors beaucoup plus de valeurs que demain ». C’est comme un bon vin, plus il prend de l’âge, meilleur il sera !

Source : The Oxford Insight


Moins en circulation… mais la demande pour ces actions ne diminue pas pour autant, bien au contraire ! Les investisseurs voient l'entreprise racheter ses propres actions comme un signe de confiance en son avenir, ce qui renforce leur désir de posséder ces actions. Les investisseurs qui ne possèdent pas encore d'actions de cette entreprise sont donc prêts à payer plus cher pour en obtenir, ce qui fait augmenter le prix de l'action.


En réduisant l'offre d'actions en circulation, le rachat d'actions fait donc augmenter la valeur des actions restantes. Et lorsque le cours de l'action augmente, les investisseurs qui possèdent déjà des actions de cette entreprise voient également la valeur de leur portefeuille augmenter.


C'est donc une situation gagnante-gagnante pour les investisseurs et l'entreprise qui rachète ses propres actions !



Le rachat d’actions, mieux qu'un dividende ?


Tu me connais, j’adore les dividendes. Une autre façon de renforcer les rendements des investisseurs en l'absence d'une meilleure utilisation du capital consiste, à verser un dividende. Cependant, même cette puissante stratégie à long terme est dérisoire par rapport à la performance des actions de rachat.


Sur le graphique ci-dessous, les 100 actions du S&P500 qui rachètent massivement leur action talonnent et battent le fameux indice qui suit les Dividendes Aristocrates. Même les actions avec la croissance des dividendes et l'historique de paiement les plus constants n'offrent pas tout à fait les mêmes rendements à long terme que les actions de rachat.

Source : The Oxford Insight


En comparaison, les dividendes sont une autre forme courante de distribution de capital aux actionnaires. Cependant, les dividendes sont soumis à des politiques strictes et n'offrent pas les mêmes avantages fiscaux et de flexibilité que les rachats d'actions.


Alors que les dividendes sont taxés comme des revenus, les rachats d'actions sont taxés comme des gains en capital, ce qui en fait un choix préférentiel pour les investisseurs. En raison de ces avantages, les rachats d'actions ont dépassé les dividendes au cours des deux dernières décennies.


En fait, au troisième trimestre de 2022, environ une entreprise sur cinq de l'indice S&P 500 a effectué des rachats d'actions, ce qui a permis d'augmenter leurs bénéfices par action d'au moins 4 % par rapport à l'année précédente. Tout cela démontre l'importance de considérer les rachats d'actions comme une stratégie d'investissement viable et rentable pour les entreprises, ainsi que l'actionnaire.



Quels sont les secteurs les plus performants pour le rachat d'actions en bourse ?


Voici les secteurs qui rachètent massivement leurs actions en circulation : victoire pour les sociétés technologiques et d’informations qui se placent en tête du classement avec plus de 2,1 trillons de dollars dépensés en rachat d’actions depuis 2009. À l'inverse, les entreprises du secteur des services publics et d'autres secteurs à forte intensité capitalistique, ont tendance à dépenser moins en rachats d'actions, contrairement aux secteurs technologique et financier qui ont des modèles d'activités plus légers.


Source : VisualCapitalist


De plus, la concentration des rachats d'actions est un autre trait marquant. Comme nous avons pu le constater au deuxième trimestre de cette année, les 20% des entreprises effectuant le plus de rachats d'actions représentent 47% de l'ensemble des rachats dans l'indice S&P 500. Tout cela démontre l'importance d'analyser les secteurs les plus performants pour tirer le meilleur parti de votre portefeuille d'investissement.


Source : VisualCapitalist



Les limites du rachat d’actions


Cependant, il est important de noter que les rachats d'actions ne sont pas toujours bénéfiques pour les actionnaires et peuvent parfois être perçus comme un moyen pour l'entreprise de masquer des difficultés financières ou de surévaluer son cours de bourse. Il est important de bien comprendre les motivations de l'entreprise et de se renseigner sur sa situation financière avant de décider si un rachat d'actions est une bonne décision d'investissement.


Il y a donc plusieurs risques liés aux rachats d’actions :

  • Un coût financier élevé en fonction du prix d’achat de l’action par l'entreprise (peu d’entreprise décide de racheter à un prix bas leur action dû à un cycle économique très flou et très instable)

  • Réduction d’achat sur d’autres actifs

  • Une vision et perspective pour l’entreprise très floue

  • Baisse du capital - cashflow de l’entreprise : Les rachats d'actions peuvent également réduire les liquidités disponibles pour les entreprises, ce qui peut avoir des conséquences sur leur capacité à faire face à des situations imprévues.

Une autre « erreur » à mentionner est que les entreprises rachètent leur action lorsque tout vas bien sur les marchés et donc, lorsque le prix d’une action est à son plus haut. En période de récession, l’entreprise veut garder de la trésorerie en cas de crise financière pour se protéger. Et pourtant… c’est à cette période précise où les actions peuvent être rachetées à bas prix pour les sociétés. Mais elles ne le font pas, par peur de ne pas posséder assez d'argent pour traverser ces périodes difficiles.



Où trouver l’information ? Quels ratios utilisés pour mesurer le rachat d'actions ?


Il existe de nombreux sites pour mesurer la quantité de rachats d’action que réalise une entreprise au cours de son existence. Le ratio financier à interpréter est simple : il s’intitule en français « Nombre d’actions en circulation » ou en anglais « Shares Outstanding ». Tu peux observer ces données sur le site de Moning.co, Seeking Alpha ou celui que je préfère, FinanceCharts.


Le site FinanceCharts nous permet d’avoir des données historiquement longues (sur 20 ans) concernant le rachat d’actions d’une société.


Conclusion


En résumé, le rachat d'actions en bourse par les entreprises peut être une stratégie intéressante pour réduire le nombre d'actions en circulation, utiliser des fonds excédentaires de manière rentable et renforcer la confiance des actionnaires. Cependant, il est important de bien comprendre les motivations de l'entreprise et de se renseigner sur sa situation financière avant de décider si un rachat d'actions est une bonne décision d'investissement.

345 vues0 commentaire
bottom of page