top of page

Le cerveau humain contre la bourse : 7 biais cognitifs à éliminer pour gagner plus d'argent

Prendre des décisions éclairées et rationnelles sur les marchés financiers peut être difficile, même pour les investisseurs les plus expérimentés. Le cerveau humain est un organe fascinant qui nous permet de penser, de ressentir et d'agir. Mais il est également sujet à de nombreux biais cognitifs qui peuvent avoir une influence importante sur notre comportement en bourse. Un univers passionnant et à la fois complexe. La face psychologique du monde boursier est sous-estimée, et pourtant, elle est facteur de nombreuses pertes d'argent. C'est là que les biais cognitifs entrent en jeu et deviennent les pires ennemis des investisseurs. Ils influencent nos décisions et sont même en mesure de nous faire perdre de l'argent.



🧠 Les biais cognitifs, qu'est-ce que c'est ? Les biais cognitifs sont des tendances mentales qui peuvent influencer notre pensée et nos décisions de manière subconsciente. Ils peuvent être difficiles à détecter et à surmonter, mais il est important de les connaître et de les comprendre si vous souhaitez devenir un investisseur plus avisé.


Dans cet article, nous allons explorer les différents biais cognitifs qui peuvent affecter les décisions d'investissement en bourse et nous verrons ainsi comment les éviter. Comment ces tendances mentales peuvent-ils nous tromper et nous coûter de l'argent ? Je vous donnerais quelques pistes de réflexion et conseils pratiques pour les surmonter, afin de devenir un investisseur plus rationnel et plus réfléchi. Prêt à apprendre comment éviter les erreurs courantes et maximiser vos gains en bourse ? Alors, lisez la suite pour en savoir plus !



1. Le biais d'ancrage


Les investisseurs peuvent être ancrés à une estimation initiale et ne pas être suffisamment ouverts aux nouvelles informations qui pourraient influencer leur décision. Le biais d'ancrage est un phénomène mental qui se produit lorsque les individus sont ancrés à une valeur initiale et ne sont pas suffisamment ouverts aux nouvelles informations qui pourraient influencer leur décision. Les investisseurs sont alors profondément ancrés à leur croyance et refusent même d'accepter certains évènements. C'est un peu faire comme une autruche en mettant la tête dans le sable et attendre que les évènements se calment.


En bourse, cela signifie que les investisseurs peuvent être ancrés à une valeur initiale du prix d'une action ou d'un autre actif financier et ne pas être suffisamment ouverts à de nouvelles informations qui pourraient affecter leur valeur.


✅ Pour s'échapper du biais d'ancrage en bourse : Détachez-vous et prenez du recul : prenez du temps pour réfléchir à vos décisions d'investissement et ne vous laissez pas influencer par des émotions ou des pressions extérieures. Revenez à votre plan d'investissement à la base et souvenez-vous de votre objectif. Écoutez, sans être influencer et en faisant vos propres recherches.



2. Le biais de confirmation


Nous aimons tous avoir raison, mais lorsque nous investissons en bourse, il est important de ne pas laisser notre ego nous tromper. Le biais de confirmation peut être particulièrement dangereux lorsque nous investissons, car il peut nous pousser à prendre des décisions qui ne sont pas logiques sur le plan rationnel. Le biais de confirmation est un phénomène mental qui se produit lorsque nous recherchons ou interprétons de manière sélective les informations qui confirment nos croyances ou hypothèses existantes, plutôt que d'envisager une gamme complète de perspectives. Autrement dit, l'humain va plutôt rechercher des informations qui vont dans le sens de leur raisonnement, plutôt que de connaître son sens inverse. C'est toujours plus plaisant d'être brossé dans le sens du poil...


Dans le contexte de l'investissement en bourse, cela peut signifier que nous sommes enclins à rechercher des informations qui confirment nos opinions sur une entreprise ou un actif financier, plutôt que de considérer une variété de sources et de perspectives.


✅ Pour s'échapper du biais de confirmation en bourse : Recherchez une variété de sources : ne vous fiez pas à une seule source d'information lorsque vous faites de la recherche sur une entreprise ou un actif financier. Recherchez une variété de sources, y compris des analyses financières, des journaux financiers, des bulletins d'information et des sites Web spécialisés.



3. Le biais du résultat


Les performances passées ne sont en rien significatives de futures hautes performances. Nous connaissons tous cet adage, et pourtant, il influence notre perception et le choix de nos actions. Le biais de résultat est un biais cognitif qui se produit lorsque nous accordons une trop haute importance aux résultats récents ou passés. Nous négligeons ainsi les tendances à long terme et la valeur intrinsèque réelle de l'entreprise. Nous allons pas nous le cacher, nous sommes beaucoup plus sensibles à une action qui a réalisée une performance de 5000% en 12 ans, qu'une action ayant généré un rendement de 100% en 7 ans. Et pourtant, cela influence notre prise de décision.


Dans le monde de l'investissement boursier, cela peut signifier que nous sommes enclins à surévaluer les perspectives de rendement futur d'une entreprise ou d'un actif financier sur la base de ses performances récentes. Or, on en revient à la première phrase de ce paragraphe, rien ne garantie que cette action aura de futures belles performances, comme à son époque.


✅ Pour se détacher du biais de résultat en bourse : S'appuyer sur les fondamentaux (chiffre d'affaires, business model, marge, évaluation...) de l'entreprise plutôt que son cours et ses performances passées.



4. Le biais de l'herding


La probabilité qu'une personne adopte une croyance augmente avec le nombre de personnes partageant cette croyance. Bienvenue dans le biais de l'herding, ou l'effet d'entraînement. Les investisseurs peuvent suivre la « meute » et se laisser influencer par les décisions d'autres investisseurs, plutôt que de prendre leur propre décision en fonction de leur propre analyse. Le herding, ou effet de troupeau, est un biais cognitif qui se produit lorsque les individus suivent le comportement ou les décisions d'autres personnes, plutôt que de prendre leurs propres décisions en fonction de leur propre évaluation ou de leurs propres convictions.


Dans le contexte de l'investissement en bourse, le herding se produit lorsque les investisseurs suivent le comportement ou les décisions d'autres investisseurs, plutôt que de prendre leurs propres décisions d'investissement en fonction de leur propre évaluation de l'entreprise ou de l'actif financier en question. Le herding peut être particulièrement dangereux lorsque les investisseurs suivent aveuglément les autres sans prendre le temps de faire une analyse approfondie de l'entreprise ou de l'actif financier en question.


✅ Pour se détacher du biais de l'herding en bourse : Ne pas suivre aveuglément le comportement ou les décisions d'autres investisseurs. Toujours faire ses propres recherches après avoir écouté un certain influenceur ou autres informations sur internet.



5. Le biais de l'aversion au risque


Vous êtes sur le point d'acheter la plus belle valeur technologique sur les marchés. Une promesse de croissance fulgurante est à prévoir par les dirigeants. Mais alors que vous êtes sur le point de passer votre ordre d'achat, vous commencez à réfléchir aux risques potentiels de cet investissement. Et soudain, vous avez un mauvais pressentiment. Vous vous rappelez comment vous avez perdu de l'argent lorsque vous avez investi dans une autre entreprise de technologie qui a finalement fait faillite. Vous commencez à vous inquiéter que cette entreprise pourrait connaître le même sort. Les investisseurs peuvent avoir une aversion excessive au risque et éviter des opportunités d'investissement potentiellement rentables par peur de perdre de l'argent.

Le biais de l'aversion au risque se produit lorsque les individus évitent les risques inutiles et préfèrent la sécurité et la stabilité plutôt que d'accepter un risque potentiellement plus élevé en échange d'un potentiel de gain plus élevé. Dans le contexte de l'investissement en bourse, le biais de l'aversion au risque peut se manifester lorsque les investisseurs évitent les actifs ou les entreprises qui comportent un risque élevé en faveur de ceux qui offrent un risque plus faible, même si cela signifie un potentiel de rendement plus faible.


L'aversion au risque peut être influencée par de nombreux facteurs, tels que l'expérience personnelle de l'investisseur avec les pertes financières, le niveau de sécurité financière de l'investisseur et le degré de tolérance au risque de l'investisseur. Pour éviter le biais de l'aversion au risque en bourse, il est important de comprendre sa tolérance au risque personnelle et de ne pas laisser l'aversion au risque influencer de manière excessive ses décisions d'investissement.


✅ Pour se détacher du biais de l'aversion au risque en bourse : Suivre son plan d'investissement jusqu'au bout. Ne pas se détourner de son chemin et respecter la méthodologie d'analyse que vous avez fondée.



6. Le biais du survivant


Le biais du survivant se produit lorsque nous nous concentrons sur les exemples de réussite ou de survie, et ignorons les exemples de échec ou de défaite. Dans le contexte de l'investissement en bourse, le biais du survivant peut se manifester lorsque nous nous concentrons sur les entreprises ou les actifs qui ont réussi ou qui ont survécu à des périodes difficiles, et ignorons ceux qui ont échoué ou qui ont été liquidés.


Par exemple, imaginez que vous êtes en train de rechercher des entreprises dans lesquelles investir et que vous trouvez une entreprise qui a connu une croissance spectaculaire ces dernières années. Vous êtes tenté d'investir dans cette entreprise, car vous pensez qu'elle a un potentiel de rendement élevé. Cependant, vous oubliez que cette entreprise a également traversé une période difficile il y a quelques années et a failli faire faillite. Vous êtes victime du biais du survivant, car vous vous concentrez uniquement sur sa réussite actuelle et ignorez ses échecs passés.


Dans l'univers boursier, l'investisseur se ferme et ignore les mauvaises passes des entreprises. Lorsqu'on analyse une entreprise, il est intéressant de prendre compte les forces et les faiblesses de cette dernière avant de prendre toute décision d'investissement.


✅ Pour s'échapper du biais du survivant en bourse : Faire une analyse approfondie de l'entreprise ou de l'actif financier en question et de ne pas se concentrer uniquement sur ses réussites ou sa survie passées. Il est également important de prendre en compte les échecs ou les défaites passées de l'entreprise afin de balayer l'ensemble de son histoire.



7. Le biais de l'innovation


Le biais de l'innovation est un biais cognitif qui touche beaucoup trop d'investisseurs. Il se produit lorsque nous accordons une importance excessive à la nouveauté et à l'originalité, et que nous sous-estimons la valeur de l'expérience de l'entreprise. Dans le contexte de l'investissement en bourse, le biais de l'innovation peut se manifester lorsque nous accordons une trop haute attention à des entreprises qui sont innovantes et originales.


Par exemple, vous trouvez une entreprise qui a développé une technologie de pointe et novatrice, qui a le potentiel de révolutionner son secteur. Vous êtes tenté d'investir dans cette entreprise, car vous pensez qu'elle a un potentiel de rendement élevé. Cependant, vous oubliez qu'elle est relativement nouvelle, avec peu d'expérience, très endettée et génère encore aucun bénéfice. Elle n'a pas encore prouvé sa durabilité sur le long terme. Vous êtes victime du biais de l'innovation.

Dans son prolongement en bourse, nous avons les IPO. La hype est présente, tout le monde est euphorique. Dès sa sortie, l'action grimpe très vite... pour chuter tout aussi rapidement.

Mais IPO, c'est quoi ? Une Initial Public Offering (IPO) est lorsqu'une entreprise s'introduit en bourse. La société décide de vendre ses actions sur les marchés boursiers. Elle décide alors du nombre d’actions qu’elle souhaite proposer à la vente et une banque d’investissement suggère le prix initial des actions en fonction de l’offre et de la demande pour celles-ci. Cependant, la plupart des actions qui s'introduisent en bourse finissent en chute libre.


✅ Pour s'échapper du biais du survivant en bourse :

Fuir les IPO et investir sur des entreprises de qualité qui ont su faire preuve de croissance et de rentabilité sur plusieurs années consécutives. Avant d'investir sur les nouvelles sociétés qui décident d'entrer en bourse, patiente. Attends quelques jours avant de te lancer, le temps que les marchés se calment.


Conclusion


Nous avons exploré les différents biais cognitifs qui peuvent affecter les décisions d'investissement en bourse et comment les éviter. Nous avons vu comment ces tendances mentales peuvent nous tromper et nous coûter de l'argent, et nous avons donné des conseils pratiques pour les surmonter et devenir un investisseur plus rationnel et plus réfléchi.


Mais ce n'est là qu'une introduction à un sujet complexe et passionnant. Il y a encore beaucoup à apprendre sur les biais cognitifs et sur la façon de les éviter pour devenir un investisseur plus avisé. En effet, savoir quels biais cognitifs existent et comment ils peuvent affecter vos décisions d'investissement est une chose. Savoir comment les éviter est une tout autre affaire.


Alors, êtes-vous prêt à continuer votre voyage vers la sagesse en investissant en bourse ?


PS : Il existe un autre biais cognitif. Il est fataliste : le biais de l'angle mort. Vous échouerez toujours à reconnaître vos propres biais cognitifs. Cependant, vous aurez davantage de faciliter à les reconnaître chez les autres. Réussirez-vous à regarder dans vos angles morts ? 💀

94 vues0 commentaire

Posts récents

Voir tout

Comments


bottom of page