top of page

Investir en Bourse ou l'immobilier : quel est le meilleur investissement ?

Si vous envisagez d'investir pour développer votre patrimoine, vous êtes probablement confronté à la question suivante : investir dans l'immobilier ou la bourse ? Chaque option possède ses atouts et ses défis. Mais une chose les unis : faire fructifier un patrimoine et générer des revenus complémentaires.


Investir en bourse ou dans l'immobilier ?

Dans cet article, nous décortiquerons ces deux univers pour vous aider à orienter votre choix.


Bref aperçu des deux modes d'investissement : immobilier et la bourse


Le débat entre investissement immobilier et boursier est incessant. Voyons ce qui les distingue vraiment et mettons en lumière leurs forces et leurs faiblesses.


L'immobilier consiste en l'achat de biens pour les louer, générer des revenus locatifs et développer un patrimoine. Les revenus ainsi générés nécessitent la déduction des charges (frais de notaire, intérêts, copropriété...) avant de réaliser un profit. Se lancer dans l'immobilier exige un investissement initial conséquent, ainsi qu'une certaine éducation dans le domaine.


Dans l'autre camp, nous avons l'investissement en bourse, qui repose sur l'acquisition d'actions d'entreprises. L'objectif est de miser sur la croissance de ces entreprises pour vendre les actions à un prix supérieur ou percevoir des dividendes.


Si la bourse exige une certaine expertise, le ticket d'entrée est souvent moins élevé. Toutefois, le risque peut être plus significatif qu'en immobilier, à cause d'une volatilité plus grande des prix des actions.



L’immobilier : Un pilier robuste pour construire un patrimoine


Quand il s'agit d'investir pour le futur, nombreux sont ceux qui pensent immédiatement à l'immobilier. Et pour cause, il a été, depuis des décennies, un des piliers les plus robustes pour bâtir un patrimoine stable et durable.


Investir dans l'immobilier ou en bourse ?

La sécurité de l’immobilier


L'immobilier est souvent perçu comme une valeur refuge. Son attrait réside d'abord dans sa nature tangible. Contrairement aux actions ou aux obligations, investir dans la pierre donne un sentiment de sécurité, parce qu'un bien immobilier conserve toujours une valeur intrinsèque. De plus, une majorité de Français, à hauteur de 82 % selon certaines études, considère que l'immobilier est l'un des investissements les plus sûrs.


D’ailleurs, l’immobilier dépasse largement la Bourse en termes de popularité puisque selon une récente étude, seuls 7% des Français sont attirés par les investissements boursiers.


La force de l’effet de levier


L'une des particularités attractives de l'immobilier est l'effet de levier que vous pouvez actionner grâce à l'emprunt. En utilisant l’emprunt immobilier, il est possible de multiplier sa capacité d'investissement.


Imaginez : avec un capital initial de 100 000 €, en fonction de votre capacité d'emprunt, vous pourriez potentiellement investir dans un bien d'une valeur bien supérieure, et ce, sans apporter l'ensemble de la somme.


Revenus stables et protection contre l'inflation


Sur le long terme, l'immobilier est source de revenus stables grâce aux loyers perçus régulièrement. Ceci, associé à diverses garanties, comme la garantie visale ou l'assurance loyers impayés, permet de sécuriser ses rentrées d’argent et de se prémunir contre certains aléas, comme les loyers impayés.


Par ailleurs, avec l'augmentation naturelle des loyers (l'indice de référence des loyers) dans le temps, l'immobilier est souvent vu comme un bouclier contre l'inflation.


Les inconvénients de l'immobilier physique

Cependant, l'immobilier n'est pas sans défis :

  • La difficulté de gestion : Gérer un bien immobilier peut être chronophage. Entre la recherche de locataires, la gestion des travaux et l'entretien régulier, cela demande du temps et de l'engagement.

  • Il y a également le coût initial d'entrée, qui est souvent élevé, ainsi que d'autres frais associés, comme les taxes foncières ou les frais de notaire.

  • Non liquide et coûteux. La conversion en liquidité d’un bien immobilier prend du temps.

  • Et même si l'immobilier a tendance à s'apprécier avec le temps, il n'existe aucune garantie que votre bien prendra de la valeur.


La Bourse : Un univers d'opportunités et de défis


Lorsque l'on parle d'investissements, la bourse est souvent l'une des premières choses qui vient à l'esprit. Historiquement, elle a été un lieu d'opportunités pour ceux cherchant à diversifier leur capital et à potentiellement réaliser des gains significatifs.


Investir en bourse ou dans l'immobilier ?

Le potentiel de rendement élevé


La bourse est reconnue pour son potentiel de rendement. Historiquement, malgré ses hauts et ses bas, les marchés boursiers ont tendance à croître sur le long terme. Les actions d'entreprises, en particulier, peuvent offrir des rendements attrayants, surtout si on les compare aux placements plus traditionnels tels que les comptes d'épargne ou les obligations.


Investir en bourse ou dans l'immobilier ?

Ce graphique ci-dessus nous montre l’évolution des principales classes d’actif dans le temps.


On voit que l’immobilier a progressé de plus de 4 353 % entre 1968 à 2018. Tandis que la bourse et les actions à dividendes ont augmenté de 7 517 %.


La liquidité des actifs


L'un des avantages principaux de la bourse est la liquidité qu'elle offre. Contrairement à l'immobilier, où vendre un bien peut prendre des mois, voire des années, les actions sont généralement vendues instantanément. Cela offre une flexibilité financière et permet de réagir rapidement aux changements du marché ou à des besoins personnels urgents.


La diversification du portefeuille


La bourse offre une vaste gamme d'actifs dans lesquels investir, des actions aux obligations en passant par les matières premières et les fonds négociés en bourse (ETF). Cette variété permet aux investisseurs de diversifier leurs portefeuilles, ce qui peut aider à réduire les risques associés à la volatilité d'un seul secteur ou d'une seule entreprise.


Dégager des revenus passifs grâce aux actions à dividendes


L'actionnaire possède aussi l'avantage de pouvoir générer des revenus complémentaires en investissant dans des actions qui versent des dividendes. Lorsqu'une entreprise génère des bénéfices, elle peut en verser une partie à leurs actionnaires. Nous, investisseurs, recevons alors des dividendes sur notre compte d'investissement (sur PEA ou sur CTO).


Gagner des revenus complémentaires grâce à la bourse

Les inconvénients de la bourse

Cependant, investir en bourse n'est pas sans risques :

  • La forte volatilité : La volatilité peut être élevée et les investisseurs peuvent voir la valeur de leurs placements fluctuer considérablement sur de courtes périodes.

  • Stabilité émotionelle : Face à la forte volatilité des marchés financiers, l'investisseur doit avoir une certaine résilience émotionnelle, une bonne éducation financière et une stratégie d'investissement solide.

  • L'éducation financière : Sans une bonne préparation et une vision à long terme, il est facile de prendre des décisions impulsives qui pourraient compromettre la croissance de votre capital.

  • Pas d’effet de levier : Les banques refusent d'accorder un prêt pour les investissements boursiers dû à son plus haut niveau de risque.



Fusionner les deux mondes : investir dans l'immobilier en bourse et dans l'immobilier digitalisé


Tu veux générer des loyers (revenus complémentaires) sans gérer un locataire ? Il existe différentes solutions possibles :


1. Les REIT (Real Estate Investment Trusts)


Les REIT sont des sociétés qui possèdent, gèrent ou financent des propriétés immobilières produisant un revenu. En achetant des parts d'un REIT coté en bourse, un investisseur peut potentiellement bénéficier de revenus réguliers sous forme de dividendes ainsi que de l'appréciation du capital, tout en se diversifiant dans l'immobilier sans avoir à acheter directement de propriété.

  • Avantages : Les REIT offrent une liquidité bien meilleure que l'immobilier physique, car ils sont cotés en bourse et peuvent donc être achetés ou vendus aussi facilement que des actions. De plus, ils sont soumis à des régulations strictes, notamment celle de redistribuer une grande partie de leurs bénéfices aux actionnaires, garantissant ainsi des rendements réguliers.

  • Inconvénients : Comme pour toute action, la valeur des REIT peut être volatile. De plus, ils ne fournissent pas toujours les mêmes avantages fiscaux que la possession directe d'un bien immobilier.


2. Les SCPI (Sociétés Civiles de Placement Immobilier)


Les SCPI permettent aux investisseurs d'acheter des parts dans un portefeuille de biens immobiliers gérés par des professionnels. Bien que traditionnellement les SCPI ne soient pas directement cotées en bourse, leurs parts peuvent être achetées et vendues via certaines plateformes ou intermédiaires.

  • Avantages : Les SCPI offrent une diversification dans différents types d'immobilier (bureaux, commerces, logements) et dans différentes zones géographiques. Elles permettent aussi de percevoir des revenus réguliers sous forme de loyers.

  • Inconvénients : La liquidité peut être moindre par rapport aux REIT ou aux actions traditionnelles. De plus, les frais de gestion peuvent réduire le rendement net pour l'investisseur.


🔥 75€ OFFERTS : Pour obtenir tes premiers loyers, sans gérer un locataire, Louve Invest est la plateforme pour débuter sereinement et en toute sécurité. En plus de ça, lors de ta première souscription en SCPI, tu obtiendras une prime de 75€. N'oublie pas de rentrer le code SEQ23 lors de ton inscription !

Louve Invest, gagner des revenus complémentaires grâce aux SCPI


3. Le Crowdfunding Immobilier


Le crowdfunding immobilier permet aux investisseurs de participer au financement de projets immobiliers en échange d'une part des revenus ou des bénéfices générés par ce projet. Il s'agit généralement de plateformes en ligne mettant en relation des promoteurs immobiliers et des investisseurs.

  • Avantages : C'est une façon pour les investisseurs d'accéder à des projets immobiliers qu'ils n'auraient pas pu financer seuls. Les rendements peuvent être attractifs, et c'est également une manière de soutenir le développement local.

  • Inconvénients : Comme pour tout investissement, le crowdfunding immobilier comporte des risques. Le projet peut ne pas aboutir ou ne pas être aussi rentable que prévu. De plus, la liquidité est généralement faible, car il n'y a pas de marché secondaire bien établi pour vendre sa participation.


Conclusion : Immobilier ou la Bourse ?


L'univers de l'investissement est vaste et diversifié, offrant une multitude de portes d'entrée pour ceux qui cherchent à faire fructifier leur capital.


L'immobilier et la bourse, souvent perçus comme deux mondes distincts, peuvent en réalité s'entrelacer de manière harmonieuse, offrant des opportunités uniques pour les investisseurs modernes.


Que vous optiez pour les REIT, les SCPI ou le crowdfunding immobilier, chaque option présente des avantages distincts tout en incorporant l'essence de ces deux univers.


Le défi réside dans la compréhension, l'analyse et la sélection des investissements qui correspondent le mieux à vos aspirations et à votre profil de risque. En fusionnant judicieusement l'immobilier et la bourse, non seulement vous diversifiez vos actifs, mais vous ouvrez également la porte à une toute nouvelle dimension d'opportunités d'investissement.

84 vues0 commentaire

Posts récents

Voir tout
bottom of page